Tout en bas du blog, déroulez, déroulez vous avez les étapes de la reliure, reliées aux articles qui leur correspondent, en cliquant sur ces liens hyper-texte.

jeudi 17 mai 2018

Hetzel. Jules Verne 2.

"Editées en milliers d’exemplaires, destinés au plus grand nombre, les reliures d’éditeurs furent longtemps négligées, détériorées et même jetées. Leur fragilité explique que peu d’exemplaires nous soient parvenus dans un très bon état de conservation et qu’ils soient désormais considérés comme de petits trésors ornés d’or, d’argent ou de couleurs vives dignes d’être collectionnés par les bibliophiles."Dans un article édité par Lysianne Allinieu - Laure Haberschill , pour la bibliothèque des Arts Décoratifs au sujet de ces livres en toile, colorés, peints, on trouve une bonne chronologie repère qui donne le contexte autour de ces livres.

1830 Angleterre, nouveau type de reliure d’éditeur, recouvert de toile apprêtée et gaufrée de teinte foncée, la percaline, le plus souvent noire, mais aussi verte ou violette, ornée d’un décor doré appliqué à la plaque.
1850, percaline sombre remplacée par de la toile rouge et décors dorés simplifiés.
1880, couleur  avec apogée entre 1890 et 1914, lors de la Belle Epoque, vogue des toiles, avec des couleurs vives, bleues, vertes, blanches et surtout rouge comme les plus célèbres, celles des Voyages extraordinaires de Jules Verne publiés par Hetzel,
Illustrations en chromolithographie  rehaussées d’or ou d’argent.

1852 « bibliothèques de gare » (ancêtres des relais H actuels) et commercialisation la collection
« Bibliothèque des chemins de fer » déclinée en sept séries :
-rouge, guides de voyageurs,
-verte, histoire et des voyages,
-crème, littérature française,
-jaune, littérature ancienne ou étrangère,
-bleue, agriculture et industrie,
-rose, enfants,
-saumon, ouvrages divers.

Source:
http://www.c2lart.fr/Reliure-editeur-au.XIXe.html

En 1898 Octove Uzanne publie un livres sur le thème de la décoration extérieur des livres, avec une table des gravures. C'est le chapitre deux qui nous intéresse. Page 117 sur ce lien:

https://archive.org/stream/artinlivdcor00uzan#
page/n173/mode/2up/search/hetzel


Encore une fois, on retrouve les procédés de fabrication de ces livres très critiqués à leur époque.



Poésie de Charles Clerc, émouvante allusion à
http://data.bnf.fr/13194558/charles_clerc/
"un jeune, très jeune poète non encore publié"


                                    µ                                          









µ  








Evidemment quand on en est à la décoration, on en est aussi à se demander comment était fabriqués ces matériaux? où? Combien?
Il faut aller chercher dans les arts de l'industrie ou dans l'industrie des Arts. Les machines sont énormes, il faut se rendre compte de la technologie, des nouvelles utilisations des énergies, de la force et de la puissance qui se dégagent de ces entreprises.
On ne m'empêchera pas de penser que là , il y a aussi la même énergie en 1850 face à cette puissance de production qu'aujourd'hui avec les Bigdata.
Il y a des résistances et des engouements.
On peut imaginer le rouleau compresseur de cette grande révolution industrielle et se dire que rien n'a vraiment changé, à part les congés payés et la sécurité sociale (ce n'est pas rien ...) pour la masse de travailleurs plus nombreux encore aujourd'hui, avec les donneurs d'ordre, encore moins nombreux et concentrés aujourd'hui.

Le caractère unique de ces livres n'existe pas vraiment à part à être devenus rares parce que fragiles et délaissés.

Donc on ira chercher dans les bottins de l'art économique industriel pour trouver comment les toiles étaient apprêtées.
Emouvants parce que synonyme de travail difficile par des enfants, femmes et des hommes, des petites mains, des ouvriers.
La logique première en est la rentabilité pour des hommes d'argent qui ont investi.
Le bel ouvrage est cependant bien présent à cet époque.






Dictionnaire de la conversation et de la lecture: Pel - Pic, Volume 43
Belin-Mandar, 1838 - 493 pages

































http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k39779z/f216.item.r=percaline





Tout ceci était aussi très réglementé.
Il fallait obtenir autorisation et brevet pour exercer, tout comme aujourd'hui.





µ


Deux mondes ................. qui permettent de voir le contexte de production de ces livres en percaline que nous restaurons avec beaucoup de patience, de savoir ce qui se joue derrière les dorures et qui 150 ans plus tard dans sa logique de croissance mènera les relieurs à leur faillite ....
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k48010535/f17.vertical
1842 - 1843 traine par là Karl Marx et ses études sur le grand capital, Engels ...
Et Proudhon.



https://issuu.com/cijv/docs/37


Le ...






A suivre ............ les dégradations courantes ....

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vos commentaires sont les bienvenus.
Adhérez au blog pour les éditer!
Les commentaires anonymes sont supprimés, je ne donne pas de prix par mail anonyme, ni ne fait de devis!
Vous trouvez mes coordonnées là:
http://www.restaurationlivreatroo.fr/

Améliorations, suggestions interrogations, je réponds !