Tout en bas du blog, déroulez, déroulez vous avez les étapes de la reliure, reliées aux articles qui leur correspondent, en cliquant sur ces liens hyper-texte.

mercredi 29 juillet 2015

De Accolti ... C'est reparti! 2







 
 
C'est un "work in progress".
Voici les photos.
mes sources d'informations pour arriver à remonter ce livre comme il faut, le plus proche possible de la technique initiale sont:
le livre de ADAM sur la restauration, malheureusement épuisé,
le livre sur les matériaux anciens paru chez Brepols, de la collection Bibliologia,
Des livres édités par Brepols sur les collections des fonds anciens en France.

Pour torsader les nerfs plats, il faut faire une fente au milieu de la lanière et faire passer le bout de la lanière à l'intérieur de la fente, jusqu'à obtention de deux torsades qui se tiennent. On tape ensuite dessus avec un marteau en caoutchouc pour aplatir et uniformiser. On peut la retravailler à la main jusqu'à obtention d'un support de couture qui est satisfaisant tant au niveau de la solidité, que de l'esthétique, que de la fonctionnalité.

mardi 21 juillet 2015

De Accolti ... C'est reparti!

Du domaine de l'irrationnel.
 
On se souvient de celui-ci.
 


Ils sont fréquents les livres délaissés, maltraités, oubliés.
Ils sont non rentables, parce que c'est la question que tout le monde pose.
Du temps, de la patience et beaucoup d'envie de les voir mécaniquement en état.
Mais dites-moi, que dois-je en faire quand je les vois en souffrance?
Les laisser?

Les laisser jeter par des gens qui n'ont pas la conscience qu'un livre fabriqué en 1570 a vu nombre de rois et d'évêques, de gens simples, a traversé le 16ème, le 17ème, le 18ème, le 19ème, le 20ème.
A survécu aux guerres de religions, économiques, aux changements de propriétaires.

Je ne puis dire pourquoi ces livres abîmés par le temps m'émeuvent à ce point de déraison.
Cela ne m'intéresse guère.

Celui-ci était l'un des sujets pour une VAE quelque peu en échec.
http://raconterlavie.fr/recits/un-acronyme-de-plus/#.Va5QX7n76Uk

Verrouillage et corporatisme en règle.

Oui, mais voilà, quand vous avez trouvé une plénitude dans un travail qui vous fait échapper au réel, vous ne pouvez plus le laisser.
Je me suis égarée pendant 7 mois, une fois de plus, entraînée par les sirènes de la morne attitude du monde moderne.
Le monde change tout autour.

Ce livre va enfin retrouver une allure,

celle qu'il mérite, avec ses blessures, ses cicatrices, qu'il est vain de vouloir masquer.
Les nouveaux matériaux vieillissent à une autre allure que ceux qui ont survécu à 445 ans de vie sociale.

 
 







mardi 14 juillet 2015

Les colles. Nouvel article Oct. 2017

Les colles.

On ne le dira jamais assez, l'utilisation des colles doit se faire avec beaucoup de modération et de connaissances concernant les colles utilisées.
Un dossier avec le nom des produits devrait systématiquement être fait pour les générations suivantes.


"L’union d’Atlantis-France, Stouls et MuseoDirect vient de donner naissance à l’un des acteurs majeurs de l’équipement et des fournitures pour la conservation préventive, l’archivage, l’exposition et la restauration en France."

http://www.atlantis-france.com/fr/content/9-actualites



La colle d'amidon est  la plus facile et la moins susceptible de subir de transformation à visée industrielle: Elle met trop longtemps à sécher, humidifie trop. C'est aussi pourquoi, une colle intermédiaire, ne séchant ni trop rapidement, ni trop lentement, ni trop humidifiante en raison du risque de changement de couleur du cuir, ou d'auréole, était pratique.
La klucel et la tylose, des "méthyl cellulose" permettent de transformer un peu les caractéristiques de la colle d'amidon de riz ou de maïs (plus jaune).




"Les éthers de cellulose sont utilisés pour la reliure et à l'occasion de certains traitements de restauration des oeuvres graphiques. Ils sont employés à titre d'adhésif dans les opérations de renforcement des déchirures et de comblement des lacunes ou encore comme gel pour les cataplasmes.
Ils sont utilisés également en montage en combinaison avec du papier Japon pour monter les documents graphiques sur charnières ou fausses marges en vue de leur encadrement, de leur mise en réserve ou de leur mise en exposition. Entièrement réversibles à l'eau, les différents types d'éthers de cellulose ont des caractéristiques qui leur sont propres.

Tylose MH300 :
La méthylcellulose n'est pas toxique, résiste bien aux micro-organismes et ne constitue pas une nourriture appréciée des insectes. Elle peut être mélangée à d'autres adhésifs, par exemple de la colle d'amidon, dont elle assouplit le film. La Tylose MH300 agit comme liant, épaississant et stabilisant. Elle présente un haut pouvoir de rétention d'eau.

Carboxyméthylcellulose sodique - Tylose C300 :
La carboxyméthylcellulose peut être mélangée à d'autres adhésifs, par exemple de l'acétate de polyvinyle (PVA), dont elle augmente sensiblement le temps de séchage et accroit légèrement la réversibilité.

Klucel G :
L'hydroxypropylcellulose peut s'avérer utile lorsque le recours à un adhésif entièrement soluble dans l'éthanol est nécessaire, par exemple pour poser une charnière sur un papier hautement réactif à l'eau. Colle en poudre chimiquement "neutre" et réversible. Soluble dans l'eau et dans les solvants tels que méthanol, éthanol."
Source Atlantis.

Cette dernière colle reste controversée aussi ... http://ceroart.revues.org/2634

L'autre problème est le manque de transparence et d'information dans la composition des colles "spéciale reliure main" issues de mélanges dont on ne sait les proportions et vendues comme telles.

A moins d'avoir un labo chez soi et une solide connaissance des colles et de la chimie, on est tributaire des fabricants et de leurs lois du marché s'adaptant à une demande globale toujours plus globale, vers une industrialisation toujours plus industrielle.
Les petits matériaux sympas qui vont bien sont introuvables, les fournisseurs que je connais souffrant eux même, de cette globalisation bulldozer qui nous ratatine tous.

Dans un langage soutenu, cela s'appelle la mondialisation au profit des multinationales et gros groupes.
Exit les petits.
Ecrabouillage en règle.