Le blog change un peu de physionomie ... sur le côté, les libellés et des liens en relation avec l'atelier.
Tout en bas, les liens vers les blog-amis et les étapes de la reliure, les principes déontologiques de restauration.
Ce blog se veut un outil pratique regroupant tout ce qui peut être utile à notre métier.
N'hésitez pas à dérouler tout en bas et à commenter...

mardi 17 septembre 2019

Un petit soucis ...


Ah ...
Je suis obligée de fermer mon atelier jusqu’au 30 Septembre.
Vous pouvez me joindre par les moyens habituels.

Un soucis de santé ... Errare Humanum est ... les personnes sous Lévothyrox compatiront ... se tromper de dose est une catastrophe parce que ce médicament n’est pas anodin.
La reliure, c’est physique aussi ...
Et là, force est de constater que l'épuisement physique qui résulte de cette erreur rend mon travail impossible, le temps de retrouver la forme ...

La rentrée des cours a lieu tout de même ...

Mais le retard dans les travaux de mes clients est inévitable.

Je vous demande donc d'être patient et vous en remercie d'avance ... La maladie de Haschimoto n’est pas simple: même si je veux travailler de toutes mes forces, je n'y arrive pas.
Chacun ses soucis ....

Bonne rentrée à vous ... A bientôt!



mercredi 4 septembre 2019

La guerre .. et la paix .. Libération de la France.

Typiquement, il vaudrait mieux racheter ce livre pour 50 euros que de me le donner à refaire.

On le trouve encore avec sa couverture d'origine.

Dans ces temps de grandes destructions, que vaut-il mieux faire?
Ce livre n’est pas numéroté, il existe dans toutes les bibliothèques de France et chez des collectionneurs de militaria, en version numéroté.
Le voici dans sa couverture d'origine.



Et le voici dans l'atelier en l’état, et avec des choix de matériaux.






L'éditeur est connu pour avoir fait beaucoup de publications entre les deux guerres:
https://fr.wikipedia.org/wiki/Draeger

Toujours en activité en 2002 sous le nom des Editions Anthèse.

lundi 26 août 2019

Les cours et les stages en 2019 - 2020


Les cours et les stages à la demande reprennent pour la saison 2019/2020.
les modalités changent un peu ...
La date de reprise est déplacée  à la première semaine d'octobre,
le lundi à 9H30, pour 3 heures.

Une nouvelle formule est disponible: les cours à l'unité.
Reste le forfait de 10 cours utilisables par tranche de 4 mois.

Vous venez toujours avec vos livres et ce dont vous avez besoin pour faire vos livres.

Convivialité, bonheur de partager une activité riche, avec de belles matières ... de travailler dans un atelier actif ... tout plein de belles choses.

Pour plus de renseignements
atelier.troo@orange.fr

mercredi 14 août 2019

Un beau livre.

Allez pour se remonter le moral ...
Voici les photos du dernier livre réalisé qui m'a fait très plaisir.

C’est un livre particulier.

Il semble que le livre ait les caractéristiques d'une édition courante, avant censure, des aquarelles en couleurs et des dessins.

GROSZ, George (1893-1959).  Ecce Homo. Berlin: Malik Verlag, [1923].
In-folio (350 x 260 mm).
100 planches hors texte reproduisant des œuvres de George Grosz dont 16 planches en couleur.
(Rousseurs éparses.)
Broché, couverture originale illustrée d'après George Grosz.
ÉDITION ORIGINALE.
Exemplaire du tirage courant.
Cette publication valut à George Grosz une amende de 6000 marks pour atteinte aux bonnes mœurs.
Dans Ecce Homo, l'artiste peint une image peu flatteuse de la bourgeoisie allemande entre les deux guerres et de son attitude hypocrite. C'est certainement l'ouvrage exprimant la plus forte critique sociale qu'il ait produit.
(Source:
https://www.christies.com/lotfinder/Lot/grosz-george-1893-1959-ecce-homo-berlin-malik-5611545-details.aspx/)



"Ecce Homo", édité par Malik Verlag en 5 éditions différentes au tournant des années 1922/1923, est un recueil compilé des dessins des années 1915-1922, critiques, sociocritiques, dynamiques et satiriques.

La forte circulation totale des aquarelles et dessins (10 000 exemplaires) reproduits selon un procédé de reproduction soigneux était censée garantir une distribution de masse.

Comme le souligne Alexander Dückers, le travail graphique de George Grosz ne se distingue presque pas du graphique imprimé. (…) après 1918, il a publié "presque exclusivement des photolithographies et des impressions offset d'après dessins, c'est-à-dire des reproductions" (A. Dückers).


3/Sur la source citée concernant donc l'édition du marché noir de Berlin et, comparée à notre exemplaire, qui n’est ni numéroté, ni avec une boite:

"Ecce Homo", presque complet, est l'un des portefeuilles extrêmement rares de l'édition spéciale limitée.

Après la fin de la guerre, en 1945/1946, [cette édition de luxe] se trouva dans un état délabré au marché noir à Berlin. Elle fut découverte par un collectionneur attentif après la libération et acquise par le troc.

























L'artiste et les éditeurs Julian Gumperz et Wieland Herzfelde ont été traduits en justice en 1923/1924 parce que "Ecce Homo" contenait plusieurs pages qui violaient [le sentiment de honte et de moralité d'un sentiment normal de l'être humain dans une relation sexuelle] a déclaré l'accusation.

"Toutefois, le tribunal n'a pas accepté la demande du procureur de confiscation et de destruction du portefeuille entier" Ecce Homo ", à l'exception du fait que cinq des 84 dessins et 17 des 16 reproductions à l'aquarelle devaient être retirés de l'œuvre."
(Vossische Zeitung, 17.2.1924, cité par Alexander Dückers, George Grosz,
La gravure, Berlin 1979, p. 210,
voir aussi Rosamunde Neugebauer,

German expressionist prints and drawings ... / essays by Alexander Dückers, 1989

(Source: 
https://www.lempertz.com/de/kataloge/lot/1051-1/294-george-grosz.html



Reliure avec des matériaux pauvres.


lundi 12 août 2019

Des structures légères .. les débuts de l'atelier ..

Je ne vais pas remonter 20 ans en arrière non plus ...
Vous avez dans les libellés des tas de structures un peu moins traditionnelles .. carnets, papeterie etc etc .. conservation pour les archives sur accordéon.

Depuis quelques temps je me suis mise à penser autrement.

Faire 100 étapes - faire est le bon mot -.. nous sommes des faisant .. - est long, coûteux. Nous ajoutons des matériaux qui parfois sont industriels et nocifs ... kraft, colles sur dérivés de pétrole ... Bien sûr tout dépend du document sur lequel on travaille:
20 ème,  pas d'état d'âme pour le tout venant.
Pour certains livres de collections .. veiller à ne pas introduire trop de matériaux pouvant contaminer le livre est important: cuir imperméabilisé, vieux papiers moisis et cuir ancien moisi ou ayant séjourné dans un endroit humide et champignoné.... etc ...

La reliure un peu plus légère demande une précision encore plus importante parce que les opérations sont réduites et qu'il n'y a pas possibilités de "rattraper" ou de masquer une erreur légère.

Savoir ce que l'on va faire et faire un plan, des dessins est tout aussi important.

Travail réalisé par un stagiaire.




(travaux de stages, réalisé par un stagiaire)

                                                                   *

Un premier travail sans savoir vraiment ce que cela pouvait donner.










Il s'agit là d'essais que je pousse le plus loin.





Ma recherche consiste à faire sortir les supports de couture et à réaliser la passure en carton après la couvrure, en rendant les choses le plus joli possible dans les couleurs, les proportions. Cela reste simple et avec des matériaux traditionnels.





Je n'ai pas trouvé encore comment faire pour que l'ouverture dans le dos soit propre, pensée du tout début du geste jusqu'à sa réalisation effective.






Ici, ça commence à être mieux.




Je fonctionne par escalier: je fais quelque chose à la volée, puis je regarde.
Et ainsi de suite je comprends où sont mes erreurs.

Chaque livre, qui vient après l'autre, s'affine, se perfectionne, devient ...

Une suite de photos pour expliquer tout ça.

Il vous faut faire aussi un effort de compréhension de ce que la concentration n’est pas possible pendant une heure.
Pour moi, ça marche 20 minutes, puis je me pose 10 minutes, ainsi de suite tout au long de la journée.
J'ai repéré comment je fais pour associer les bons matériaux, les bonnes couleurs ... se connaître dans son processus de création est très important.

On ne peut pas donner de conseils sur ce point.
C’est sur le point technique et seule, la pratique intensive et répétitive permet d'obtenir des résultats selon votre degré d'exigence.
Pour moi .. très haut, toujours borné par un budget toujours trop faible.

Il faut donc redescendre et accepter une relative imperfection.
Relative parce que je parle de micros détails qui, en concours, ne passent pas, mais dans la pratique d'un atelier de reliure qui fait un travail propre et honnête, c’est acceptable.
Il m'arrive encore de rendre un travail en sachant les défauts.
Et si on remonte à quelques années, j'ai laissé partir des travaux qui auraient du être refaits.
Le poids de l'expérience et de l'exigence.
Le soin, la minutie, la réflexion, autant de qualité à travailler.



Errare Humanum est ......

Les structures légères.

Dans les années 90, un groupe/association actif sur Paris est à l'origine de recherches et de réalisations qui ont donné des livres avec des structures décoratives créatives, légères.
Légères ne veut pas dire sans technique .. Bien au contraire, il fallait avoir maîtrisé parfaitement les arcanes de la reliure traditionnelle dans toutes ces subtilités pour arriver à rendre plus simple sans fragiliser.
Ces reliures sont de plus parfaitement compatibles avec la conservation quand la restauration ne veut rien dire sur certains livres trop abîmés.
Entre point du vue, haute technicité et potentiel de valeur ajoutée ... chaque geste et décision se mesurent encore plus .. mais ça, je ne vous apprends rien ...

Air Neuf. Florent Rousseau.
"Il a fondé l’association Air-Neuf avec  huit autres relieurs pour pousser l’artisanat de la reliure vers la création et la recherche de nouvelles matières et structures. Après dix ans d’existence et de succès de Air-Neuf il s’est avéré nécessaire d’élargir l’objet de l’association en direction des professionnels et des sympathisants. Il a créé pour cela en 2005 l’Association Pour la Promotion des Arts de la Reliure - APPAR."

https://www.appar-reliure.com/portraits-de-relieurs/

Il existe un catalogue de cette exposition qu'il vous faut trouver pour voir toutes les possibilités qui existent.
AIR NEUF PREND DES COULEURS. Livres d'artistes et reliures de création. Artist's books and design bindings. Bibliotheca Wittockiana, Association internationale de Relieurs, 2002. Catalogue d'exposition de 137 descriptions de reliures contemporaines, dont 133 reproduites.

http://www.aracanada.org/references_articles_B3_3page1_fr.html

Il y a toujours ce point de vue .. que je retrouve encore très actuel.

"Depuis quelques années, l'arrivée de nouvelles structures remet en cause notre approche face au livre. Nous sommes peut-être à un moment charnière : faut-il abandonner notre tradition, parfois trop contraignante au profit de ces nouvelles idées ? Certains relieurs comme Jean de Gonet et Daniel Knoderer ont ouvert le chemin. Il est vrai que leur démarche n'a pas toujours été comprise. L'attitude française fut frappante, elle s'est montrée intransigeante avec les relieurs qui refusaient " la règle du jeu ". Monsieur Miguet dans un article d'Art et Métiers du Livre de 1979 déclarait : " toutes ces reliures expérimentales, à scandale, sont en général très mal exécutées et de mauvais goût ". D'autres comme Sün Evrard imposent leur vue, en douceur, au fil des ans.

Ces dix dernières années ont été marquées par un refus de comprendre ces nouvelles démarches, une volonté de les faire passer pour marginales. Alors que tout métier doit être en perpétuelle évolution, la majorité des relieurs sont restés sourds à toutes ces expériences, restant dans leur tour d'ivoire, persuadés que toutes ces nouvelles reliures n'avaient pas d'avenir. Pourquoi remettraient-ils en cause leurs connaissances, quand on refuse déjà de les faire partager ?

Il peut s'expliquer, d'une part, par le nombre de relieurs, de libraires et de bibliophiles qui partagent la même vue. D'autre part, l'esprit d'invention dont témoignaient ces relieurs non conventionnels dérangeait.En choisissant volontairement le livre comme plan décoratif, ils prouvent peut-être qu'ils sont à la fois relieurs et créateurs."


http://www.aracanada.org/references_articles_1_fr.html



Je ne suis pas encore tout à fait au point, encore du travail, de la minutie, de la réflexion.
Dans un prochain article, je partagerai les recherches que je fais pour comprendre et mettre au point ma propre reliure en m'inspirant largement de toutes ces recherches passées. Je n'invente rien ... j'exploite un chemin ouvert il y a 30 ans, qui peine encore à trouver sa place.
Je reste attachée à la reliure traditionnelle et ma restauration est aussi le reflet de cette pratique.
Cette reliure, pour moi, ne s'attache qu'à des livres modernes depuis les recherches des Arts déco .. 1920/30.
Je ne peux m'empêcher de penser à Rose Adler et de l'associer à cette recherche, que n'est-elle née quelques années plus tard ... elle aurait fait des miracles, elle aussi.
Pour tout ce qui est d'avait 1800, c'est de la reliure traditionnelle et la seule structure légère adéquate est le Bradel.
Entre 1800 et 1920: tous dépend de ce que l'on a dans les mains comme documents .. patrimoniaux importants ou non.

jeudi 18 juillet 2019

Le bol d'Arménie.



https://books.google.fr/books?id=93EQvPXRjNQC&pg=PA1574&lpg=PA1574&dq=rubica+sinopica+
de+dioscoride&source=bl&ots=YJZcB0b2O6&sig=ACfU3U1U4PiwguBbXb8IHXwt69n4-Ow74A&hl=fr&sa=X&ved=2ahUKEwjR5_me1r7jAhUY
C2MBHZGJB3cQ6AEwDXoECAkQAQ#v=onepage&q&f=false




https://books.google.fr/books?id=kumxboF0GDYC&
pg=PA366&lpg=
PA366&dq=rubica+sinopica+de+dioscoride&
source=bl&ots=oVe2gZGOCN&sig=ACfU3U0U-27xGVkZewD3097MUAuViOaWQg&hl=fr&sa=&ved=2ahUKEwjR5_me1r7jAhUY
C2MBHZGJB3cQ6AEwD3oECAcQAQ#v=onepage&q&f=false



Notes





Notes


notes



Notes



Notes

 Oeuvres complètes, Volume 2

De Georges-Louis Leclerc Comte de Buffon







https://books.google.fr/books?id=R2vrAAAAMAAJ&pg=PA134&lpg=PA
134&dq=bol+d%27arm%C3%A9nie+origine&source=bl&ots=u752U-ZW5L&sig=ACfU3U0suRdR_LvhtTtQJvx
GAcsqu2mkaA&hl=fr&sa=X&ved=2ahUKEwiDzI6
gzb7jAhUOFRQKHYdkD2k4ChDoATAFegQIBRAB#v=onepage&q&f=false


A la faveur d'une interrogation sur ce qu’est le bol d'Arménie .. quelques recherches.


 https://iconeslamour.wordpress.com/2018/10/14/le-bol-darmenie-ou-rouge-ampoli-emission-du-15-octobre/

"Il s’agit d’un type d’argile très fin, kaolinique, qui permet l’adhérence des feuilles d’or. Ce procédé est connu depuis l’Antiquité et donne à l’or des reflets intenses.
Dans Le Guide de la peinture (p. 30), Denys de Fourna décrit plusieurs techniques et voici la plus développée : « Prenez du bol. Ayez soin de choisir le meilleur : c’est celui qui n’est pas très rouge et qui présente à l’intérieur des veines blanches. Il faut, pour qu’il soit de bonne qualité, que ces veines ne soient pas dures comme de la pierre ou de la terre, car alors il est mauvais. Mêlez dix-huit drachmes de ce bol, deux drachmes d’ocre de Constantinople, une demi-drachme de lampezi, c’est-à-dire de plomb rouge, et une demi-drachme de suif. Brûlez ensuite une feuille de papier, et ajoutez-la avec une demi drachme de mercure. Apprenez comment il faut diviser le mercure : vous le mettez peu à peu dans une de vos mains avec de la salive, et, avec les doigts de l’autre main, vous l’écrasez et vous parvenez à le diviser. Ensuite, vous placerez toutes ces substances ensemble sur un marbre, et vous les broierez avec force. Puis passez de l’ampoli sur ce que vous voudrez ».
On comprend dans cette recette que l’argile est mélangée avec d’autres substances qu’on n’imaginerait plus utiliser aujourd’hui sans d’infinies précautions. Les artistes ont essayé par la suite d’autres associations, par exemple un mélange de sanguine et de mine de plomb, de l’huile d’olive ou de la graisse de mouton. Je ne sais pas ce qui compose mon « bol d’Arménie », mais j’adore l’odeur qui s’en dégage ! Pourvu que le mélange ne soit pas celui que préconise Denys de Fourna !
Le bolus s’applique en plusieurs couches fines. Il existe différentes couleurs et différents mélanges d’assiette à dorer : la rouge est la plus utilisée et donne un aspect chaleureux à l’or. On dit que la jaune a la faveur des peintres italiens et la noire, celle des anglais."