Le blog change un peu de physionomie ... sur le côté, les libellés et des liens en relation avec l'atelier.
Tout en bas, les liens vers les blog-amis et les étapes de la reliure, les principes déontologiques de restauration.
Ce blog se veut un outil pratique regroupant tout ce qui peut être utile à notre métier.
N'hésitez pas à dérouler tout en bas et à commenter...

jeudi 12 mai 2022

Antonin ou les filles, la religion et l'amour. 1i

 Un joli livre faisant partie de la catégorie "curiosa".
Qu'est-ce donc que cette catégorie?

Il s'agit de publications de livres érotiques.

Curiosa. curiosités. cabinet de curiosités. On peut penser que cette catégorie de livres érotiques voire pornographiques se sont nommés curiosa à l'époque des cabinets de curiosité au 18, 19ème.
Vous trouverez là une bibliographie assez complète de titres sur ces livres condamnés eu feu, bien sûr ...
Registrum Librorum Eroticorum: Part 1 (1936) (horntip.com)

Pour aller plus loin, avec des notes et références dans les textes.
Microsoft Word - Mémoire_finalok3_co.docx (enssib.fr)

Il est en très mauvais état, sale, dérelié.

Voici les photos.
Et voici la procédure suivie.

1. débrochage après collationnement.
2. travail de photographie.
3. dépoussiérage avec un pinceau plat à poil dur.
4. gommage avec une gomme en latex (CDX)
5. Lavage à l'eau chaude (60°)+savon liquide PH neutre+séchage sur buvard de coton à l'air libre.
6. mise en presse 12 heures.
7. réparations des déchirures et des fonds.
8. mise en presse 12 heures.
9. Recouture.
10. opérations traditionnelles de la reliure.

Colle RH8 Relma ou APG, TYlose, Japon Papier de Lucas, garde blanches Jean Pierre Gouy. 
Papier Anne Lasserre.
Carton d'origine retraité.













il s'agit de l'eau de lavage du livre comparée avec une eau pure.





En haut le papier lavé légèrement moins jaune que le papier en bas. Il reprend du grain.
 
Même constat: à gauche, le livre lavé.


Voici pour cette première partie qui m'aura pris 9 heures.

A titre indicatif, voici la notice d'une vente dans laquelle est décrite le livre que j'ai, relié, lui, avec quatre autres livres.
Ce qui en fait un exemplaire rare, appartenant à une bibliothèque patrimoniale non connue.


La vie dissolue du flamboyant Milord Arsouille... - Lot 193 - Pierre Bergé & Associés
La vie dissolue du flamboyant Milord Arsouille Mylord Arsouille ou les Bamboches d'un gentleman. A Bordel-Opolis, chez Pinard, rue de la Motte, 1789 [vers 1891]. In-12, demi-chagrin rouge, dos à nerfs (reliure de l'époque). Edition clandestine de toute rareté, parue vers 1891. Elle est ornée d'un frontispice et de huit gravures libres hors texte, dont une tirée sur Chine appliqué. Mylord Arsouille était le surnom d'un dandy fameux dans le Paris des années 1830. On dit généralement qu'il s'agit de lord Seymour, compagnon de débauche du duc d'Orléans sous le règne de Louis-Philippe et fondateur du Jockey Club. On a cependant récemment contesté l'identité de Milord Arsouille : Lord Seymour (qui aurait claqué la porte du Jockey Club dont il était le président parce qu'on s'y amusait trop...) aurait été confondu avec Charles de la Battut (1806-1835), familier des cabarets et de la crapule, qui servit de modèle au Prince Rodolphe des Mystères de Paris (cf. le site françois. darbonneau.free.fr consacré au dandysme). (Dutel, 581 ; cite l'édition d'après Perceau, mais n'a jamais vu d'exemplaire.- Dictionnaire des oeuvres érotiques, 341-342.- Pauvert I, 352: « Mylord Arsouille, surnom donné à un héros bien réel, Lord Seymour »).
La vie dissolue du flamboyant Milord Arsouille... - Lot 193 - Pierre Bergé & Associés (pba-auctions.com)



A suivre ...

vendredi 29 avril 2022

La reliure, célébration de la lecture et de l'écriture. 2.

 Quelques photos d'une série joliment reliée en reliure dite d'amateur, avec une particularité que je vous laisse découvrir.
J'aime beaucoup ce travail de la fin du 19ème.
Du temps où des lecteurs scrupuleux lisaient et notaient, dans leurs livres, sans toucher à l'intégrité de ces derniers.
Bonne soirée ... 









jeudi 28 avril 2022

Le montage technique des aquarelles.

 Un autre travail précieux qui est là depuis maintenant deux ans.


Je tourne autour parce que chaque dessin est sur un support différent à traiter comme un document unique, à part entière.
Il faut à la fois, rester dans l'identité de l'objet parce qu'il a une valeur historique, à la fois ne pas le survaloriser parce qu'il est très abimé et semble être un album reconstitué à postériori avec des dessins de différents artistes appartenant tous à la même famille.

La première étape a été de travailler avec une collaboratrice en formation à l'INP.
Son travail a été précieux et m'a apportée un regard de détail sur les spécificités des différentes valeurs à prendre en compte, en plus de celle marchande, qui est conséquente, des valeurs historiques, patrimoniales, de collections personnelles et donc affectives.

Nous avons un devoir de réserve quant à l'identité de nos commanditaires, même si c'est difficile dans ce monde numérique, je tiens à dire que c'est important de ne pas faire de différences entre mes commanditaires, qu'ils m'apportent des ouvrages de valeur ou non, une relation de confiance s'installe afin de réaliser de la façon la plus honnête, avec toutes mes compétences et ressources, un travail fidèle à leurs commandes.

Ici, je me suis trouvée confrontée personnellement à la difficulté de préserver le document modeste, le support des aquarelles, en entier et de réaliser la commande qui consiste à refaire une reliure différente plus en accord avec d'autres objets similaires dans la bibliothèque.
Une fois cet écueil passé, en décidant de refaire le support, en le remplissant de feuilles blanches vierges avec le même montage technique, qui est très intéressant, que j'expliquerai dans cette série d'articles, il faut donc nettoyer et décoller ce qu'il est possible de décoller afin de procéder au nettoyage et au renfort des supports d'origine, les réintégrer dans une nouvelle reliure selon un modèle confié.

Les annotations constituent des témoignages d'identification, de référencement, de classement, par plusieurs mains, qu'il est important de conserver même si on ne sait pas à quoi elles correspondent vraiment.
Des cachets de douanes sont aussi importants pour l'histoire du document.




Après démontage et nettoyage, il s'agit de récupérer et de refaire le maximum d'éléments d'origine.



















Le travail de remontage du corps d'ouvrage intérieur, à partir de feuilles vierges a commencé, une feuille de couleur différente, alternée, vous permet de comprendre ce montage.

Un travail de maquette préalable pour pouvoir caler avec précision les éléments différents est nécessaire.








A suivre ...
Bien à vous.
S.


Une énigme. Une coopération. Un bonheur. 1

 La magie d'internet: il faut se rendre compte de la formidable coopération qu'il y a entre les personnes qui travaillent dans les institutions aujourd'hui et un petit atelier comme le mien qui survit à notre monde moderne.
(J'ai accepté un emploi saisonnier à mi temps pour passer cette période compliquée économiquement et ne pas prendre la décision ultime de fermer).

 Il y a quelques années, c'était plus diffus, plus difficile. Peut être qu'avec le temps et les multiples transformations de nos métiers publics et privés, nous avons tous compris que travailler ensemble est une force inestimable pour continuer à transmettre et faire vivre les patrimoines écrits reliés.
Je me suis aussi aguerrie, rassurée, ma réputation s'est affinée, bien que je pense qu'il me reste de multiples choses encore à comprendre et à découvrir dans les livres.
A-t-on assez d'une vie pour le faire?

J'ai donc demandé à un réseau de personnes, auxquelles je me suis abonnée sur Twitter, de l'aide, pour identifier ce document apporté dans l'atelier il y a quelques semaines.

C'est important de reconnaître qu'on n'est pas spécialistes et qu'il faut demander de l'aide pour faire une analyse et un devis conformes à la valeur du document.

Julie, élève aujourd'hui en seconde année à l'INP, m'a donnée des informations précieuses aussi sur la façon dont on devait aborder un objet patrimonial en posant les bonnes questions.

Regardez la finesse des expressions et du dessins.
Je l'avais d'abord identifié comme datant du début 20ème.
Je n'ai pas de connaissances sur cet art de l'estampe asiatique.

Voici donc un extrait des échanges que vous pourrez aller voir sur Twitter.

C’est une gravure d’un dénommé YŌSHŪ Chikanobu 楊洲 周延, publié par un “éditeur” spécialisé dans l’ère edo FUKUDA Hatsujirō (je n’arrive pas à lire la date qui utilise un caractère rare mais c’est l’ère Meiji)"

Estampes équines japonaises / Japanese Horses’ Prints | Y. Chikanobu – L'Art d'être Centaure•sse (wordpress.com)










Dans un second article, j'expliquerai ce que la lecture du blog, et mes recherches sur le net, m'ont apportée dans l'analyse de ce très bel objet.

A suivre .... 
Bien à vous.
S.