Tout en bas du blog, déroulez, déroulez vous avez les étapes de la reliure, reliées aux articles qui leur correspondent, en cliquant sur ces liens hyper-texte.

mardi 1 mai 2018

Ebarbage, rognage, massicotage.

Sous ces trois termes, sont cachées des réalités et des pratiques très différentes.

L'ébarbage consiste à enlever "un cheveu" en gouttière et en queue du livre pour faire un bloc livre aux dimensions régulières qui vous permettra de réaliser une reliure d'équerre et qui ferme, régulière.
C'est la mesure, "à l'œil", qui doit être fine. Un ou deux millimètres maximum.
Il peut être construit un gabarit dit au témoin moyen: le cahier dont les dimensions sont moyennes, les plus grands cahiers sont souvent les plus abimés tandis que les plus petits, protégés par ces derniers.
 
Les témoins sont les petites différences de hauteur des pages qui se mettent en place lors du pliage du livre à la sortie de l'impression.
Le calage étant plus ou moins bien fait dans la machine de l'imprimeur, ou pour des raisons d'esthétisme, ces marques sont appelées  TEMOINS.

Il convient de les conserver.

On ne touche pas à la tête du livre si on veut rogner.

Le rognage est l'opération qui consiste avec le fût à rogner, à enlever un ou deux millimètres maximum de la tête du livre pour le ponçage, la jaspure, la peinture, la marbrure, la dorure, le brunissage, le cirage.
Tout ceci afin de protéger les livres de la poussière des bibliothèques.


 
 

Brunissage à l'agate après ponçage, tylose et séchage.
On peut laisser une tête brute parce que la papier est beau et que c'est un choix de départ pour respecter le livre tel que paru.

 

Enfin le massicotage date du machinisme.
Massiquoter consiste à couper le bloc livre sur ses trois côtés.
Nombre de livres ont été massacrés parce que la perte de textes est flagrante, les marges tombées, éliminant l'élégance d'une mise en page typographique qui faisait sens.

Massiquot, Monsieur a inventé une machine qui permettait d'aller plus vite pour couper les tranches des livres.
 

 
 
 
 
Pourquoi fait-on ces opérations: massicot et rognage, avant la fixation des ficelles à l'intérieur du livre, après la couture? Parce que les cartons doivent être décalés pour que la tranche soit bien droite et rognée, massiquotée, dorée.
Ce sont les cartons le long du mors et parfaitement équerrés qui guident le relieur au moment de ces opérations.
Vous comprenez pourquoi chaque étape est importante: cartons mal équerrés, mors de travers .... Autant de défauts à compenser qui, parfois, ne peuvent l'être.
 
 
 
EBARBAGE AU TEMOIN MOYEN: 
 
 


























 
 
 
  


Prêt pour le grecquage et la couture!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vos commentaires sont les bienvenus.
Adhérez au blog pour les éditer!
Les commentaires anonymes sont supprimés, je ne donne pas de prix par mail anonyme, ni ne fait de devis!
Vous trouvez mes coordonnées là:
http://www.restaurationlivreatroo.fr/

Améliorations, suggestions interrogations, je réponds !