Tout en bas du blog, déroulez, déroulez vous avez les étapes de la reliure, reliées aux articles qui leur correspondent, en cliquant sur ces liens hyper-texte.

jeudi 15 février 2018

Métiers d'Art, Publications de la SEMA. 2.







La bibliophilie, c'est l'amour des livres, étymologiquement parlant.
Βιϐλίον, livre
φίλος, ami
φιλία, philia, amitié.


Pour continuer un peu sur le même thème que l'article précédent, voici un autre extrait des revues éditées par la SEMA.
Le magazine nous annonce tout de suite le ton.
La bibliophilie moquée ... au temps de La Bruyère et à lire en regard de l'époque de La Bruyère, dans la 6ème édition des caractères en 1691, augmenté d'un chapitre sur la collectionnite.
Heureusement la suite est toute entière dédiée à cet Art de vivre, presque philosophique parfois, de la bibliophilie.
Extrait du résumé sur ce livre:
http://editions.bnf.fr/la-bruy%C3%A8re-et-le-collectionnisme

"Le portrait du genre nouveau de l’amateur de livres qu’est le bibliophile constitue le centre névralgique des pages que La Bruyère consacre à la curiosité. Parce qu’elle est une quête de la rareté, de l’objet « rare et recherché », émancipée du contrôle de la norme humaniste du savoir comme de la norme esthétique du beau, la bibliophilie est l’exemple accompli et le plus criant d’une condition historique inédite de la curiosité, sur laquelle l’ancien discours des moralistes chrétiens dénonçant un mauvais désir de savoir (libido sciendi) a perdu prise. Il faut désormais prendre acte du fait que « la curiosité n’est pas un goût pour ce qui est bon ou ce qui est beau, mais pour ce qui est rare, unique, pour ce qu’on a, et ce que les autres n’ont point ".

A quand remonte la bibliophilie?
Aussi loin que le livre ...
Les papes, les rois et princes, les notables, les riches marchands, les bibliothèques monastiques pour les manuscrits comme pour les livres imprimés.

C'est au 19ème que se créent et se structurent les sociétés de Bibliophiles.
Le terme lui même ne sera connu qu'au 19ème, curieux personnage qui est d'abord nommé: bibliofol, bibliomane, sans oublier le bibliotaphe ...

"bibliotaphe , subst.1. « Personne qui cache ses livres et ne les communique à personne »;
p. plaisant. Monsieur le curé dit sa messe congrûment... / Quand il stoppe soudain : c'est un bibliotaphe! / « Je serais éloquent si j'étais polygraphe. » / Tant il y a d'erreurs dans son agissement... (Verlaine, Œuvres posthumes,t. 3, Bibliotaphe, 1896, p. 44).2. « Partie d'une bibliothèque où sont conservés les livres qui ne sortent jamais »; Mr Boulard avait été un bibliophile délicat et difficile, avant d'amasser dans six maisons à six étages six cent mille volumes de tous les formats... C'était, en effet de véritables bibliotaphes (Ch. Nodier, Les Français peints par eux-mêmes,t. 3, L'Amateur de livres, 1841, p. 206)(attesté dans Trév. 1752, Trév. Suppl. 1752, Ac. 1762, Ac. 1798, Ac. Compl. 1842, Besch. 1845 [bibliotaphe ou bibliotaphte], Lar. 19e, Littré, Guérin 1892, Quillet 1965)".


Dans un article délicieux d'Henry Houssaye, (savoir si c’est lui ou le romancier qui a écrit cet article?, je pense plutôt pour le critique d'Art) numérisé on trouve là de quoi réfléchir sur ce qu'était le bibliophile au 19ème.

( la première version de cet article faisait état d'un Arséne Houssaye qui existe aussi mais qui n'a pas écrit le texte ci en dessous ... je prie mes lecteurs de m'excuser de cette erreur d’inattention.
C’est lisant un  article sur Slate parlant d'une reliure en peau humaine de femme détenue à Harvard sur un livre de Arsène Houssaye,  Les Destinées de l'âme par Arsène Houssaye,

 http://www.slate.fr/story/88149/livre-peau-humaine?fbclid=IwAR2G_trixGTS9koKQNP4lpHOCedy1z92oY5FC42ze1L5MYxWOwRRMy9ouJI

que je me suis aperçue de cette erreur; en effet il me paraissait étrange que Arsène Houssaye ait pu avoir une reliure en peau humaine - mais qui a donc fait faire cette horreur? - et en relisant le texte, la signature m'est apparue ...Henry et non Arsène ...)












                               **********************************************













On trouve aussi cet autre nom qui est connu de beaucoup de libraires, d'amateurs de livres et de reliures: Julien Fléty, auteur d'un dictionnaire très recherché parce que non plus édité ni disponible, ou à des prix impossibles.
C'est ainsi que se crée des spéculations hors de prix sur des ouvrages techniques qui s'ils ne sont plus diffusés font perdre la transmission des métiers pour la majorité.
il n'et pas numérisé ... Internet et la grande illusion où on trouve tout ...




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vos commentaires sont les bienvenus.
Adhérez au blog pour les éditer!
Les commentaires anonymes sont supprimés, je ne donne pas de prix par mail anonyme, ni ne fait de devis!
Vous trouvez mes coordonnées là:
http://www.restaurationlivreatroo.fr/

Améliorations, suggestions interrogations, je réponds !