Tout en bas du blog, déroulez, déroulez vous avez les étapes de la reliure, reliées aux articles qui leur correspondent, en cliquant sur ces liens hyper-texte.

samedi 14 mars 2015

Des repéres. En plusieurs épisodes. 2

Donc hier,  j'en étais là :
Les livres et les enjeux économiques, leurs moyens de productions, de diffusion, de contrôle restent des enjeux majeurs pour qui veut assouvir sa soif de puissance financière, despotique, politique ...

Et devinez quoi?
Qui veut toujours le pouvoir: Les rois, les politiques et les religieux, qui sont aussi les reviseurs, les censeurs et les enseigneurs et les donneurs de privilèges.
Le peuple, du moment qu'on lui fiche la paix, suit le mouvement.
Donc le 17ème est européen dans la civilisation et l'histoire du livre.


Paul Manuce, avec d'autres libraires,  a l'exclusivité de la production en Europe des bréviaires, missels et livres liturgiques, contrôlé qu'il est, par le Pape. Tout le monde s'insurge en France et en Espagne. La production monopolistique se partage entre Plantin, Kerver et Manuce pour ainsi dire.

L'imprimerie est fille du capitalisme, qui se débat entre les bras de la religion et du pouvoir royal qui ne lui font qu'à moitié confiance. Entre les contrefacteurs et les écrits interdits ou décrétés comme tels pour être trop liés à la liberté de pensée, les règlements royaux, mieux vaut respecter la hiérarchie induite par les instances politiques et religieuses, avoir le droit d'imprimer pour un temps donné et être dans les petits papiers du Roi pour continuer à exercer .... pour ne pas finir cramé sur un bucher ou écartelé au milieu de la place. Voir avoir la langue arrachée.
Oui, oui c'est bien à Dolet que je pense, Étienne Dolet (Orléans 1509 / Paris 1546)  écrivain, poète, imprimeur, humaniste.
Mieux vaut ne pas trop crier qu'on lit Calvin et Luther en ces temps là et ne pas avoir une trop grande bouche ... les imprimeurs entre eux se cabalent, se jalousent.
Un amusant article, daté politiquement, mais dont le fond est historiquement correct montre la pertinence de ceci:
Restons vigilant , la liberté d'expression et de parole sont aujourd'hui tout en autant menacées qu'avant. Ce qui change, c'est la liberté que chacun d'entre nous a à dénoncer et à écrire, de façon bienveillante et fondée, quand cette liberté est menacée de quelque façon que cela soit.

http://www.lepoint.fr/c-est-arrive-aujourd-hui/3-aout-1546-l-imprimeur-etienne-dolet-est-brule-pour-avoir-ajoute-un-rien-du-tout-a-une-phrase-de-socrate-03-08-2013-1711015_494.php


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vos commentaires sont les bienvenus.
Adhérez au blog pour les éditer!
Les commentaires anonymes sont supprimés, je ne donne pas de prix par mail anonyme, ni ne fait de devis!
Vous trouvez mes coordonnées là:
http://www.restaurationlivreatroo.fr/

Améliorations, suggestions interrogations, je réponds !