Tout en bas du blog, déroulez, déroulez vous avez les étapes de la reliure, reliées aux articles qui leur correspondent, en cliquant sur ces liens hyper-texte.

dimanche 13 mai 2018

Des notions de luxe, demi luxe et travail courant.

Il existe en reliure des notions de luxe, demi-luxe et travail courant qui sont établies en fonction du degré de finitions du travail.



Toile registre


Toile du marais.


Le travail courant, c'est un livre en toile sans comblage, sans papier marbré main.
Le plus simple qui soit: nerfs de coiffes ou comètes, papier mécanique.





Plus on fait d'étapes plus on avance vers de la reliure demi-luxe:
Demi cuir, à coins ou à bandes, sans comblages, papier marbré à la main.

Bradel basane

Bradel et reliure très simples.

Pas de comblage à l'intérieur pour ce travail très propre.

Pas de comblage extérieur.

Un étui carré de protection sans chemise ni bordé de cuir.
 

La dernière catégorie, celle qui recevra tous les soins est celle dite de luxe:
Plein cuir à charnières, Bradel à plats rapportés, décor, mosaïque, boite de protection et étui bordé de cuir/chemise


Je ne suis jamais arrivée à ce niveau faute de clients ...
Ce sont des choix raisonnés que je fais quand je m'adapte à un budget.

La finition et le soin sont deux notions différentes.
Il m'arrive de travailler mieux certains jours.

La tranchefile main à chapiteau est de luxe, la tranchefile cuir, papier est demi luxe.

Pour la dorure c'est exactement la même chose: un titre courant classique à 12 euros n'est pas la même prestation qu'un décor à 100 avec titre ou un décor de création, où l'or sur le titre nécessite 3 passages dans la même trace.
Beaucoup de doreurs utilisent de l'or en film parce que c'est tout de même plus pratique et rapide, plus rentable, que la feuille d'or ... un autre temps.
Si vous ne voulez pas de film à l'or mais de la feuille d 'or, préparez 50 euros à la place de 12.
Le temps passé n'est pas le même.

On peut aller plus loin en parlant du papier et des grands papiers:
https://www.edition-originale.com/fr/la-gazette-actualites/les-differents-types-de-papier-dedition-en-bibliophilie-260

- le papier Japon

- le papier de Chine

- le papier de Hollande

- le vélin pur fil

- l'alfa


des hiérarchie dans les cuirs: basane, chagrin, maroquin, oasis, veau dans l'ordre du moins beau au plus beau.


 
Dorure amateur ratée. Trop enfoncée, fer trop chaud, double passage raté.
Sur un des livres de la bibliothèque paternelle, livre chiné en brocante.
 
 


Dorure courante

Dorure courante au film.

Dorure demi soignée à la feuille d 'or.
 
dorure lettres à tiges et listels soignés.
 
Dorure soignée à l'Oeser







Tout ça était très bien organisé avant que tout le monde ne mélange tout en montrant avec quelle magnifique habileté! il était capable de massacrer un plein cuir pas trop mal fait avec une dorure pourrie à la feuille d'or et des mosaïques tordues avec un étui chemise brodé de cuir sans réel soin,
mais avec un degré de finitions sans soin ...

C'est la différence entre finition et soin.

Que les libraires ne fassent pas l'effort de comprendre
parce qu'ils ne font plus relier.
Que les bibliophiles ne mettent pas plus de rigueur
à la place de la mauvaise foi
à comprendre nos prix et nos pratiques.
Que les commissaires priseurs n'y mettent en plus leur grain de sel avec des experts

sortis d'on ne sait pas où qui ne connaissent pas nos pratiques.
 

Quant aux artistes des autres pays et en France, qui travaillent à un taux horaires trois fois inférieurs aux nôtres
ou gratuitement pour les copains ...
et balancent sur Internet des photos
où le monde fait des Haaa!!! Hooo!!!
sans se rendre compte de ce que nous vivons,
nous les artisans en France,
pays qui massacre ses savoir-faire ....

Permettez moi de vous dire que tout ceci me fatigue.

C'est un métier et non un hobby.



 

1 commentaire:

  1. Mais bien sûr que chacun peut s'exprimer à travers cet pratique difficile.
    Et il n'est pas question de juger mais de remettre en place certains repères qui filent avec la disparition des livres de la planète France.
    je suis la première à chasser un élitisme qui n'a pas de place dans ce métier ... justement, la qualité des reliures depend d'abord du soin et de la rigueur qu'on y met, du choix des textes.

    RépondreSupprimer

Vos commentaires sont les bienvenus.
Adhérez au blog pour les éditer!
Les commentaires anonymes sont supprimés, je ne donne pas de prix par mail anonyme, ni ne fait de devis!
Vous trouvez mes coordonnées là:
http://www.restaurationlivreatroo.fr/

Améliorations, suggestions interrogations, je réponds !