Tout en bas du blog, déroulez, déroulez vous avez les étapes de la reliure, reliées aux articles qui leur correspondent, en cliquant sur ces liens hyper-texte.

mercredi 10 juin 2015

Les nerfs de coiffe.


Reliure modeste en toile.
Papier marbré main Marianne Peter.



Coiffe de Lyon.

Nerf de coiffe. 19ème.


Coiffe de Lyon sur un 19ème.

Coiffe de Lyon cuir.
Pour simplifier une reliure, on peut intégrer sur la carte faux-dos, en tête et queue du livre un morceau de ficelle de la hauteur des chasses, un petit morceau de carton, qui au moment du rempliage de la toile, du cuir, du papier, constituera un succédané de tranchefile:
On parle de nerf de coiffe quand cela prend la place entière, correspondant à la chasse du livre.
C'est une coiffe de Lyon quand on laisse un petit espace entre le haut du dos et la tête, queue du livre.

Historiquement, la coiffe de Lyon apparait à partir du 19ème, (source Adam).
Elle est très élégante et permet d'éviter un temps supplémentaire de façonnage pour une tranchefile main, évite également la pose de trois goudrons, deux sont suffisants.
Procédé plutôt semi industriel, elle est plus fine que le nerf de coiffe, beaucoup plus large et réservée aux reliures administratives. Elle est aussi plus esthétique, selon moi, que la comète, le nom de la tranchefile mécanique, qui ne joue plus le rôle des tranchefiles mains, cousues dans chaque cahier.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vos commentaires sont les bienvenus.
Adhérez au blog pour les éditer!
Les commentaires anonymes sont supprimés, je ne donne pas de prix par mail anonyme, ni ne fait de devis!
Vous trouvez mes coordonnées là:
http://www.restaurationlivreatroo.fr/

Améliorations, suggestions interrogations, je réponds !