Tout en bas du blog, déroulez, déroulez vous avez les étapes de la reliure, reliées aux articles qui leur correspondent, en cliquant sur ces liens hyper-texte.

samedi 15 avril 2017

Incursion dans la modernité. Notes variées au pied levé.

 
Dans ma pratique, il m'arrive d'ajouter des cahiers de feuilles blanches au milieu des livres ou à la fin à la demande des clients ... C'est leur livre, un livre de recherche et, les feuillets blancs à la fin sont là pour réunir leurs notes: Il y a encore des gens qui prennent des notes sur du papier.
Mais pour combien de temps ...?

Les processus d'apprentissage et de recherches ne changent pas: on a besoin d'être au calme, posé, de peu d'idées à la fois et de beaucoup de temps, pour prendre des notes qu'on retrouvera.
L'écriture sur papier est un processus différent de la prise de notes rapides avec clavier.

Ce qu'il manque avec le numérique ce sont les traces, les brouillons.

La reliure, c'est aussi la célébration de la lecture comme de l'écriture.
 
 
https://fr.wikipedia.org/wiki/Henri-Jean_Martin#Bibliographie


 



La notion d'auteur, d'écrivain n'a pas toujours été la même ...
De la lecture publique à la lecture pour soi, du regroupements des supports multiples pour un seul et très long discours au regroupements de plusieurs auteurs dans un seul livre relié pour la commodité de lecture et de collection d'un lecteur.

http://www.ina.fr/video/I11136916

https://youtu.be/p2fDQ3y_UrU

Toutes ses possibilités dansent entre elles au cours des évolutions techniques, des sociétés, de la politique et de l'histoire.

"La matérialité des textes et du livre renvoie enfin à une autre thématique abordée de manière latérale dans l’ouvrage : la dimension physique de l’acte de lecture. Plusieurs remarques éparses de l’auteur peuvent effectivement être rassemblées pour souligner que la lecture « est d’abord […] une précise activité du corps »3. Elle engage bien sûr la main. Ainsi, « en substituant au rouleau une forme nouvelle de livre [le codex] a permis des gestes qui étaient tout à fait impossibles auparavant » (p. 39)"
Source:
https://lectures.revues.org/18156

https://fr.wikipedia.org/wiki/Penser/Classer


A l'intérieur de votre ordinateur, elles y sont toutes mais ne permettent plus la variation des supports: des millions d'ordinateurs tous sur le même modèle. Ou des tablettes, ou un téléphone mais dans l'ensemble, le design est toujours le même.





La multiplication des sources et l'apparition de l'autoédition changent considérablement le travail du chercheur : trier encore plus qu'avant.
Et la fatigue des écrans ...



Le relieur aujourd'hui se charge de regrouper, protéger, conserver à l'intérieur d'une construction intellectuelle matérielle, les documents d'une entreprise de connaissance, de collection à des fins de cohérence. (C'est la première définition de ce métier.)

Au temps de l'imprimerie, le relieur faisait partie des corps de métiers liés à l'imprimeur ... Mais aujourd'hui?
Les outils numériques permettent de construire un livre en très peu de temps et à peu de frais. Le fait que les matériaux soient pérennes ... n'a plus à jouer puisque la numérisation rend possible la réplique à l'infini, à la demande.
C'est donc plus que jamais un vrai choix que de se constituer une bibliothèque en bon état avec des ouvrages faciles à consulter.


Un vrai tourbillon entraîne tous les métiers manuels au fond du siphon et résister, avoir cette rigueur de pratiquer ce métier dans toute sa complexité est une interrogation quotidienne.

Il reste la partie artistique et création ... maigre, maigre consolation qui n'est pas donnée à tout le monde ... d'autant que les moyens pour concevoir, imprimer et surtout diffuser un livre même à petit tirage ne sont pas simples.
Entreprise à perte bien souvent : la plupart ne font pas la différence entre la production industrielle et nos métiers. (Seconde possibilité offerte de nos métiers, la création.)

Il n'y a plus cette éducation au bon gout qui nécessite temps, observation, réflexion.

Ou dans des espaces assez confidentiels ... vous avez les livres d'artistes.

Entre ces options, le métier de relieur doit trouver encore la force de résister.
Nos petits ateliers sont écrasés par la société du tout numérique qui est en train de se mettre en place, qu'on le veuille ou non et la plupart de nos clients ne veulent pas payer le prix de nos prestations parce qu'ils ne comprennent pas la différence entre le livre industriel et le livre relié.

La troisième dimension de ce métier est la restauration des livres où la connaissance de la reliure est impérative. Là encore le rapport à la matérialité et aux qualités physiques propres aux matériaux est d'une grande importance pour un être qui se veut complet: On ne saurait se contenter de la virtualité du livre pour le connaitre.
Tout comme voir des photos et se rendre sur le lieu découvrir un monument met en œuvre une complexité d'interactions entre nos sens et notre capacité à mémoriser qui nous chargent de l'expérience.





Elle est à vendre.


2 commentaires:

Vos commentaires sont les bienvenus.
Adhérez au blog pour les éditer!
Les commentaires anonymes sont supprimés, je ne donne pas de prix par mail anonyme, ni ne fait de devis!
Vous trouvez mes coordonnées là:
http://www.restaurationlivreatroo.fr/

Améliorations, suggestions interrogations, je réponds !