Tout en bas du blog, déroulez, déroulez vous avez les étapes de la reliure, reliées aux articles qui leur correspondent, en cliquant sur ces liens hyper-texte.

mercredi 21 décembre 2016

Une présentation en attendant la restauration qui va tout changer.

Il y a quelques temps, j'ai eu à réfléchir sur ce très beau livre.
Il lui manque sa reliure d 'origine et la couture n'est pas en état.
Il est taché, certaines taches d'encre ont mangé le papier.
Il y a des galeries de vers.
Il manque quelques pages de table des matières.
Voici pour les défauts.

Pour ces qualités: il est complet de toutes ces planches de relevés de plantes.
Si vous reprenez les articles concernant la botanique et les livres,
vous retrouverez les principaux ouvrages à travers les siècles,
sans que cela ne soit exhaustif.
Le livre de Joëlle Magnin-Gonze est une bible.
Il y a aussi un catalogue extraordinaire qui m'a été indiqué par Pierre Yves le Cosmographe,
merci beaucoup pour ce partage,
"Mille et uns livres botaniques de la collection Arpad Plesch".

Au 17ème le lien entre médecine, plantes, herbier et herboristerie est pour le moins distendu ...
Voire tendu.

Pour notre antidotaire








Les œuvres pharmaceutiques du Sr Jean de Renou,
conseiller & médecin du Roy à Paris :
augmentées d'un tiers en cette seconde édition par l'auteur :
puis traduites, embellies de plusieurs figures nécessaires
à la cognoissance de la médecine & pharmacie,
& mises en lumière par M. Louys de Serres dauphinois,
docteur en médecine, & agrégé à Lyon.
A Lyon chez Antoine Chard




nous avons ce très bon article:
http://www.persee.fr/doc/pharm_0995-838x_1927_num_15_54_1668


 
 




Sur l'histoire de ce texte:
C'est la deuxième édition traduite par Louis de Serres de l'édition latine de 1608
et suivant la première édition française de 1624. Écrit par Jean de Renou, autorité pharmaceutique française et médecin en chef du roi de France, ce travail
s'est révélé extrêmement populaire Il a servi à corriger de nombreuses erreurs
communes concernant les vertus curatives et les propriétés de nombreuses
plantes et herbes. Des pharmacopées comme celles de Renou sont devenues
très courantes au XVIIe siècle, car les apothicaires étaient reconnus pour leurs connaissances et leurs compétences. La croyance populaire à cette époque
a également estimé que ces travaux médicaux devraient être traduits dans
plusieurs langues vernaculaires pour mieux bénéficier  à ceux qui ne
comprenaient pas le latin, ce qui explique les efforts de Louis de Serres.
Richard Tomlinson fera plus tard traduction anglaise en 1657.
Traduction réalisée à partir d'une notice de:
http://www.christies.com/lotfinder/Lot/renou-jean-de-17th-century-les-oeuvres-5217245-details.aspx


Quant à l'imprimeur :
http://data.bnf.fr/13496307/claude_morillon/
 Sa veuve Antoinette Mégret (ou Maigret) lui succède jusqu'en 1624,
et se remarie en 1623 ou 1624 à l'imprimeur-libraire lyonnais Antoine Chard.

Libraire à Lyon, en activité entre 1620-1635 environ. Adresse :
Lyon, rue Mercière. - À l'enseigne du Saint Esprit
      
http://www.sudoc.abes.fr//DB=2.1/SET=1/TTL=1/CLK?IKT=1016&TRM=Les+Oeuvres+pharmaceutiques...+augm.+d'un+tiers+en+cette+2nde+e%CC%81d.+par+l'auteur,+puis+trad.,+embellies+de+plusieurs+figures...+%26+mises+en+lumie%CC%80re+par+M.+Louys+de+Serres,...


Concernant l'analyse et le choix pour cette restauration:
Il devra être lavé, séché et mis en presse, réparé, recousu à l'identique
et, avoir pour couvrure du veau et du parchemin.
Tous les matériaux employés sont neutres, naturels et réversibles:
papier chiffon, colle de pâte.
Il est évident qu'à trois jours de Noêl ...
il faut trouver une solution pour qu'il soit présentable
comme cadeau de Noêl.
C'est de cette solution dont je vais faire à suivre le travail après avoir:
Aspirer, gommer et dépoussiérer le plus minutieusement possible le livre,
page à page.
Ce fût aussi le moment de noter toutes les imperfections et types de dégradations
pour qu'une fois après Noêl, de retour dans l'atelier,
il reçoive le traitement adéquate.

Les taches seront atténuées mais, pour certaines, on en verra toujours
la trace à moins de blanchir le papier, ce que je ne ferai pas en raison
de fragilités.
Il faut plusieurs bain avec traitement chimique et neutralisation pour
faire de telles opérations.

A suivre .....

 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vos commentaires sont les bienvenus.
Adhérez au blog pour les éditer!
Les commentaires anonymes sont supprimés, je ne donne pas de prix par mail anonyme, ni ne fait de devis!
Vous trouvez mes coordonnées là:
http://www.restaurationlivreatroo.fr/

Améliorations, suggestions interrogations, je réponds !