Tout en bas du blog, déroulez, déroulez vous avez les étapes de la reliure, reliées aux articles qui leur correspondent, en cliquant sur ces liens hyper-texte.

vendredi 15 juillet 2016

La lanoline, les cires d'entretien.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Triol%C3%A9ine

https://fr.wikipedia.org/wiki/Trist%C3%A9arine

La lanoline en très petite quantité sur un chiffon doux permet de nettoyer et de nourrir le cuir.
Un simple chiffon imbibé depuis des années suffit, pas besoin d'en mettre des tonnes ...

La particularité du cuir de reliure est sa perméabilité, pour pouvoir faire sécher le cuir par capillarité avec la colle de pâte, d'amidon donc, permettant la bonne tension, la respiration du livre, des cartons.
Mettre un vernis, une acrylique, une matière cirante imperméabilisante, de type cirage à chaussure, est contre-nature et crée les conditions d'enfermement nécessaire à la croissance de champignons, de bactéries ... pensez aux murs à la chaux.
Même principe.

L'humidité en soi n'est pas un problème. C'est quand elle reste emprisonnée et condense avec les matières organiques en présence dans le livre, le papier, les encres, les pigments colorants, les matières vivantes que sont le cuir et des résidus diverses et variés dus aux manipulations, que cela pose problème.
Une climatisation véhicule beaucoup de champignons et de bactéries, mais est utile pour maintenir le niveau de la température ambiante pour éviter des développements de parasites et autres.
Une bibliothèque aérée avec circulation d'air mais pas trop derrière les livres ( ne les collez pas contre le mur ...), à l'abri du soleil mais pas au Nord de la maison, chauffée avec une chaleur douce mais pas sèche. Un nettoyage annuel ou bi annuel de la poussière avec un chiffon doux , un aspirateur prévu à cet effet, une crème nourrissante à petite dose à base de lanoline, et si besoin un nettoyage à sec avec de la cire nettoyante prévue à cet effet et un chiffon doux uniquement utilisé pour le nettoyage, un autre pour le nourrissage et un 3ème pour le léger lustrage qui absorbera le surplus de gras.

Bien laisser sécher entre chaque étape, prendre le temps de soigner les détails, coins, tranches, coiffes et y aller délicatement ...

http://www.mag-bibliophile.fr/reliure/entretien-des-livres-anciens-quelle-cire-choisir


http://www.mag-bibliophile.fr/non-classe/entretien-des%e2%80%88reliures-pour-que-les-mors-ne-souffrent-plus


http://www.bibliontek.fr/


http://atelier-sinnesael.fr/

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vos commentaires sont les bienvenus.
Adhérez au blog pour les éditer!
Les commentaires anonymes sont supprimés, je ne donne pas de prix par mail anonyme, ni ne fait de devis!
Vous trouvez mes coordonnées là:
http://www.restaurationlivreatroo.fr/

Améliorations, suggestions interrogations, je réponds !