Tout en bas du blog, déroulez, déroulez vous avez les étapes de la reliure, reliées aux articles qui leur correspondent, en cliquant sur ces liens hyper-texte.

mardi 14 juillet 2015

Les colles.

Les colles.
On se souviendra de plusieurs articles de restauration, réparations où je parle d'une colle qui a la particularité de durcir: L'elasta N revendue par le Géant des Beaux Arts et Boesner.
Je reproduis ici la présentation du fabricant de ces colles:

http://www.planatol.fr/

et:

http://www.planatol-wetzel.fr/colles/colles-a-dispersion.html


"Le groupe Planatol est l'un des leaders mondiaux sur le marché des colles, des adhésifs et des systèmes d'application. Les reliures mécaniques sont de plus en plus souvent remplacées par des reliures collées afin de garantir des process de production plus propres, plus rapides et plus économiques. Grâce à notre longue expérience, nous occupons d'importants marchés de niche dans le domaine des applications de collage intelligentes. "

On ne trouve plus cette colle "Elasta N ou F" chez Planatol-Wetzel ( donc Planatol France) qui semblait être plus à base d'amidon que de résine.
A la place on nous propose la colle BB. A base de résine.

Donc, par la force des choses, nos pratiques vont évoluer.

La particularité de l'elasta associé à du buvard est la dureté obtenue dans la restauration des cartons.
Voir là:
http://restaurationlivreatroo.blogspot.fr/search/label/Restauration%20cartonnages
ET là:
http://restaurationlivreatroo.blogspot.fr/2014/11/la-theriaque-dandromaque-pharmacopee-de.html
(Deux façons de faire les restaurations de coins dans ce dernier article.)


La colle d'amidon reste encore la plus facile et la moins susceptible de subir de transformation à visée industrielle: Elle met trop longtemps à sécher, humidifie trop. C'est aussi pourquoi, une colle intermédiaire, ne séchant ni trop rapidement, ni trop lentement, ni trop humidifiante en raison du risque de changement de couleur du cuir, ou d'auréole, était pratique.
La klucel et la tylose, des "méthyl cellulose" permettent de transformer un peu les caractéristiques de la colle d'amidon de riz ou de maïs (plus jaune).


Le site d'Atlantis fournit de bonnes informations:
http://www.atlantis-france.com/fr/colles-outillage/105-colles-dethers-de-cellulose.html

(Je recopie leurs textes des fois qu'ils changent encore et rendent l'information payante ... Comme j'ai pu le constater dans de nombreux sites marchands: Il n'y a pas de petits profits.)
"Les éthers de cellulose sont utilisés pour la reliure et à l'occasion de certains traitements de restauration des oeuvres graphiques. Ils sont employés à titre d'adhésif dans les opérations de renforcement des déchirures et de comblement des lacunes ou encore comme gel pour les cataplasmes.
Ils sont utilisés également en montage en combinaison avec du papier Japon pour monter les documents graphiques sur charnières ou fausses marges en vue de leur encadrement, de leur mise en réserve ou de leur mise en exposition. Entièrement réversibles à l'eau, les différents types d'éthers de cellulose ont des caractéristiques qui leur sont propres.

Tylose MH300 :
La méthylcellulose n'est pas toxique, résiste bien aux micro-organismes et ne constitue pas une nourriture appréciée des insectes. Elle peut être mélangée à d'autres adhésifs, par exemple de la colle d'amidon, dont elle assouplit le film. La Tylose MH300 agit comme liant, épaississant et stabilisant. Elle présente un haut pouvoir de rétention d'eau.

Carboxyméthylcellulose sodique - Tylose C300 :
La carboxyméthylcellulose peut être mélangée à d'autres adhésifs, par exemple de l'acétate de polyvinyle (PVA), dont elle augmente sensiblement le temps de séchage et accroit légèrement la réversibilité.

Klucel G :
L'hydroxypropylcellulose peut s'avérer utile lorsque le recours à un adhésif entièrement soluble dans l'éthanol est nécessaire, par exemple pour poser une charnière sur un papier hautement réactif à l'eau. Colle en poudre chimiquement neutre et réversible. Soluble dans leau et dans les solvants tels que méthanol, éthanol."
Source Atlantis.




Pour être juste, l'autre grand groupe concernant la conservation est Stouls qui propose une colle que je ne connais pas. A essayer donc:
http://www.stouls-conservation.com/FR/boutique.asp?cha_id0=542&cha_id1=1165




L'autre problème est le manque de transparence et d'information dans la composition des colles "spéciale reliure main" issues de mélanges dont on ne sait les proportions et vendues comme telles.

A moins d'avoir un labo chez soi et une solide connaissance des colles et de la chimie, on est tributaire des fabricants et de leurs lois du marché s'adaptant à une demande globale toujours plus globale, vers une industrialisation toujours plus industrielle.
Les petits matériaux sympas qui vont bien sont introuvables, les fournisseurs que je connais souffrant eux même, de cette globalisation bulldozer qui nous ratatine tous.

Dans un langage soutenu, cela s'appelle la mondialisation au profit des multinationales et gros groupes.
Exit les petits.
Ecrabouillage en règle.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vos commentaires sont les bienvenus.
Adhérez au blog pour les éditer!
Les commentaires anonymes sont supprimés, je ne donne pas de prix par mail anonyme, ni ne fait de devis!
Vous trouvez mes coordonnées là:
http://www.restaurationlivreatroo.fr/

Améliorations, suggestions interrogations, je réponds !