Tout en bas du blog, déroulez, déroulez vous avez les étapes de la reliure, reliées aux articles qui leur correspondent, en cliquant sur ces liens hyper-texte.

mercredi 24 décembre 2014

La tradition de Noël.

Un petit article en ce jour du réveillon de Noël pour les Chrétiens.
Ni croyante, ni pratiquante, mais respectueuse de chacun et de ses croyances, avant, je ne me posais pas la question ... de savoir ce que faisait, en ce jour, les autres confessions religieuses.
Chaque jour, un peu, plus, grandit l'être humain en moi.
Paix dans le monde pour tous.

La tradition des livres est née dans le monde avec les humains.
L'histoire et ses historiens veulent qu'on replace fidèlement chaque invention en face d'un nom, d'un pays, d'une époque, une ville. Pour la rigueur de la mémoire et du fait juste.
On se souviendra que ce sont les guerres et leurs prisonniers qui ont permis de faire circuler les inventions, la roue, la poudre à canons, et le papier, pour faire simple.
On se souviendra aussi que le commerce et ses routes ont amené en Europe les épices, les belles matières, l'or et le cuir.

On retiendra aussi que les plus belles productions sont le fait d'hommes d'argent et de coups financiers parce que très tôt le savoir est devenu arme de pouvoir et d'échanges.
On a longtemps entendu que derrière chaque grand homme, il y avait une femme.

En 2015, les repères de l'ancien monde ont quelque peu vacillé.
Les guerres se font toujours à travers les écrits et les supports, fussent-ils virtuels.
Les inventions sont technologiques et l'illusion de grandeur a envahi tout un chacun, qui peut, par ces outils entrés dans nos vies quotidiennes, exprimer sa pensée.
Chacun est devenu ou tente de devenir son maître à bord, où la voix du plus argenté entasse la multitude désargentée.

Dans cette désillusion, quelques ilots lumineux peinent à résister.
C'est qu'il faut se faire entendre, ne pas perdre sa foi dans ce vaste foutoir désorganisé qu'est devenu notre société.
Ma voix de femme se sent menacée par des hordes d'individus de toutes sortes qui ne reconnaissent pas mes qualités, argumentant toujours que ce que je fais n'est pas déontologiquement correcte. C'est bien pratique ces termes fourre-tout.
Ou qui plus loin de moi ne reconnaissent pas aux femmes en entier la possibilité d'être une tête pensante bien faite et bien pleine.

L'éthique, épouvantail qu'on brandit  à grand coup de normes et de cadres.

Souhaitons que les hommes s'adoucissent et redescendent de leurs promontoires de pacotille pour remettre un peu plus d'humanité et de femmes aux postes à responsabilité.
Qu'ils voient que l'argent n'est plus aux communs des mortels qu'un vaste collier de force qui asservit les énergies les plus fortes au nom de la modernité et une forme d'esclavagisme moderne.
Que partout on détruit en son nom et que le livre se meurt en se travestissant de composantes électroniques.
Sous la facile accessibilité promise à tout un chacun, il n'y a qu'appauvrissement de l'esprit et petitesse du raisonnement, à l'image de nos élites.
Je vous souhaite un bon Noël, plein de chaleur au creux de votre cœur.









Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vos commentaires sont les bienvenus.
Adhérez au blog pour les éditer!
Les commentaires anonymes sont supprimés, je ne donne pas de prix par mail anonyme, ni ne fait de devis!
Vous trouvez mes coordonnées là:
http://www.restaurationlivreatroo.fr/

Améliorations, suggestions interrogations, je réponds !