Tout en bas du blog, déroulez, déroulez vous avez les étapes de la reliure, reliées aux articles qui leur correspondent, en cliquant sur ces liens hyper-texte.

mardi 16 décembre 2014

Erasme et les papyvores - 5.






















Presque fini, laissons le un peu reposer.
Le dos est en japon gouaché et ciré sur un véritable dos en veau clair, qui faisait trop neuf.
J'ai remis les résidus du dos d'origine, une trace de ce qu'il était, a été.
L'intérieur est d'origine.
La tranchefile est refaite en copie de celle existante.

On ne fait pas de miracles mais cette restauration est conforme en tout point aux cahiers des charges des Archives.
Il serait judicieux de refaire la dorure sur tranche des cartons. Encore quelques reprises de détails pour éviter des marques trop grandes entre l'ancien et le nouveau matériau. Un temps infini.

1 commentaire:

  1. je le trouve très moche même si déontologiquement il est correct.
    Ainsi, la question est: faut-il choisir entre la déontologie et l'esthétique forcément?

    Faire un repulpage à la table aspirante nécessite d'être suréquipée, d'augmenter le cout pour un livre non rare, non précieux.
    De changer la charge du papier.
    Mais d'avoir un livre qui ne présente pas l'inconvénient d'avoir son dos augmenté presque du tiers en raison des réparations, même au japon fin ... la solidité du fond des cahiers est essentielle pour qui veut un livre solide, consultable et reparti pour une paire de siècles.

    Note de recul sur ce travail.

    RépondreSupprimer

Vos commentaires sont les bienvenus.
Adhérez au blog pour les éditer!
Les commentaires anonymes sont supprimés, je ne donne pas de prix par mail anonyme, ni ne fait de devis!
Vous trouvez mes coordonnées là:
http://www.restaurationlivreatroo.fr/

Améliorations, suggestions interrogations, je réponds !